La violence post-séparation

La violence post-séparation présente les mêmes formes de violence que la dynamique de violence conjugale (sexuelle, psychologique, relationnelle, verbale, économique, physique et cyberviolence) à la différence qu’elle exercée par un ex-mari, un ex-conjoint ou un ex-partenaire après la séparation.

Différentes manifestations possibles

Violence psychologique

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Vous culpabilise dans votre rôle de mère en vous disant que vous n’êtes pas une bonne mère
  • Pleure devant les enfants
  • Critique l’éducation que vous donnez à votre enfant, par exemple, la façon de le nourrir, de l’habiller, de l’amuser, de le soutenir dans son développement, etc.
  • Menace d’enlever votre enfant si certaines de ses exigences ne sont pas remplies
  • Menace de vous retirer la garde ou de vous empêcher d’obtenir la garde
  • Menace de vous agresser physiquement
  • Vous rend coupable de la séparation de la famille
  • Profère des menaces de suicide
  • Profère des menaces de mort à votre égard ou à l’égard de votre enfant
  • Tient des propos dénigrants lors des échanges concernant les enfants
  • Rapporte des propos dénigrants aux enfants à votre sujet (aliénation parentale)

Contrôle

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Refuse de vous donner de l’information à propos des enfants
  • Exige que vous n’oubliiez rien lorsque vous lui remettez l’enfant pour la fin de semaine
  • Refuse tout compromis sur les heures de visites pour vous dépanner
  • Étire le temps lors des échanges pour vous maintenir près de lui

Harcèlement

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Rôde dans votre voisinage
  • Tente de communiquer avec vous de façon répétitive par téléphone, lettres, courriels, télécopies, graffitis ou notes laissées sur votre voiture et ce, même si vous l’avez avisé de cesser
  • Effectue des appels répétés à votre domicile, à votre lieu de travail ou à votre famille pour vous retrouver
  • S’introduit illégalement chez vous en disant qu’il en a le droit car vous êtes sa femme
  • Vous harcèle par le biais des lois : par exemple, fausses allégations portées contre vous au Directeur de la protection de la jeunesse ou demandes incessantes en droit de la famille
  • Vous appelle quotidiennement en alléguant prendre des nouvelles d’un enfant

Violence verbale

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Hausse le ton
  • Crie après vous
  • Utilise un langage vulgaire, grossier et violent

Violence sexuelle

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Insiste pour avoir des relations sexuelles avec vous
  • Vous questionne sur votre vie sexuelle
  • S’introduit chez vous pour vous agresser sexuellement

Violence physique

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

  • Vous lance un ou des objets
  • Vous bouscule
  • Tente de vous étrangler

Source : CRIVIFF (2016). La violence conjugale post-séparation… une situation bien réelle. https://www.criviff.qc.ca/sites/criviff.qc.ca/files/publications/pub_01052012_105253.pdf