Mon enfant dans la violence conjugale

La violence conjugale se vit dans le contexte familial. Ainsi, on ne peut omettre de parler des enfants qui vivent dans ces familles. Malheureusement, les enfants sont souvent les premiers et les seuls témoins de la dynamique de violence conjugale entre leurs parents ou l’un de leurs parents et sa partenaire.

L’enfant peut être exposé de manière directe à la violence conjugale. Il peut :

  • Assister à des scènes de violence conjugale
  • Entendre des paroles ou des gestes violents alors que ses parents (et leurs partenaires dans certains cas) se trouvent dans une autre pièce (éclats de voix, cris, bris d’objets, etc.)
  • Voir un parent/partenaire porter des coups à un parent/partenaire
  • Être utilisé dans les stratagèmes de violence du parent/partenaire adoptant des comportements violents
  • Être la cible directe de la violence

 

L’enfant peut aussi être exposé de manière indirecte à la violence conjugale. Il peut :

  • Percevoir la détresse du parent/partenaire subissant des comportements violents
  • Voir les répercussions (blessures, pleurs, etc.)
  • Vivre dans un climat de tension, de peur et d’insécurité
  • Ne pas recevoir les soins et le soutien dont il a besoin

De plus, lors des incidents violents, l’enfant est impliqué d’une façon ou d’une autre. En effet, il doit choisir la façon dont il va réagir à l’épisode de violence. Ainsi, il peut décider :

  • De faire l’arbitre
  • D’essayer de secourir le parent/partenaire qui subit de la violence
  • De détourner la violence vers lui ou de distraire le parent/partenaire adoptant des comportements violents
  • De prendre soin de ses frères et soeurs
  • De chercher de l’aide extérieure (police, voisin, école, etc.)
  • De ne rien faire et d’attendre la fin de l’épisode de violence